La génération Y ça vous parle ? Ceux sont les jeunes de 25/35 ans qui changent de boulot comme de chaussettes et qui adorent voyager. Devinez quoi, j’ai 26 ans et je me prépare à un gros changement de vie.

Ne passons pas par quatre chemins et soyons directs. Je pars. Je pars vers un nouvel horizon, une nouvelle aventure avec son lot de stress et de questions. Je pars construire une nouvelle vie, au-delà de notre frontière. De nouveaux patients m’attendent et c’est avec une émotion certaine que je me prépare à vous dire au revoir. Je vais essayer de faire les choses bien.

Pour qu’il n’y ait pas de mal-entendu ou de potins turlupinpins, voici toute l’explication de cette nouvelle inattendu. Mon conjoint a obtenu une très belle opportunité professionnelle, vous savez celle qui arrive qu’une seule fois dans une vie. Parce que je considère que la réussite professionnelle est un point important dans la réalisation personnelle, je l’ai encouragé et soutenu dans sa démarche, tout comme lui l’a fait pour moi depuis 3 ans d’exercice libéral (à l’amour!).

Je ne cache pas cependant que la simple idée de fermer les cabinets était pour moi insupportable. Tant de travail accompli pour tout arrêter, tant de liens créés avec les patients anéantis ?

Afin d’être bien dans mes baskets, j’ai pris la décision de suivre mon conjoint, mais de vous trouver un nouvel ostéopathe.

A partir du 27 janvier, vous retrouverez donc Joël……., ostéopathe D.O, diplômé de la même école que moi. Et en plus, c’est un Lot-et-Garonnais !!! Que demander de plus ?

Ne soyez pas tristes, ni désespérés de voir les jeunes partir, d’autres arrivent, je vous l’assure. Ne pensez pas que je vous abandonne à votre sort et je partirais le cœur léger. Je vous remercie dès à présent de toute la confiance que vous avez eu pour moi, de vos petits cadeaux, vos légumes, vos chocolats. Et surtout pour vos mercis quand je vous ai remis sur pieds, les sourires de vos enfants et les bonnes crises de rire que vous avez pu me procurer.

Bien à vous, chers patients.

PS : Je ne comprends pas, mon clavier est mouillé ! Trouvez-moi un charpentier (ou peut être un mouchoir).