Maëva Mortier Ostéopathe D.O.

L’ostéopathie et la femme enceinte font bon ménage.

En désir d’enfant, enceinte ou déjà maman ? Vous savez, pour l’avoir vécu ou vous être renseignée, que la grossesse est une période riche en émotions (vive les hormones !) et en changements physiques. Ce chamboulement physiologique et postural peut être à l’origine de douleurs divers et variées mais également influencer votre accouchement. L’ostéopathie est la pour vous accompagner pendant ces 9 mois d’adaptation.

La grossesse

Pendant le premier trimestre, ce sont principalement des changements hormonaux et vasculaires qui s’opèrent. Ce cocktail mal dosé entraîne les classiques nausées, vomissements, fatigue, saute d’humeur… Pénible, mais nécessaire pour augmenter l’élasticité de votre peau et de vos tissus afin d’accueillir bébé.

A partir du deuxième trimestre, habituées (ou non…) à ces « effets secondaires », vous observez les modifications posturales et viscérales. Votre ventre s’arrondit, vos organes sont poussés sur les côtés pour laisser place à bébé, votre cambrure lombaire augmente et votre bassin bascule en avant. Toutes ces contraintes mécaniques et viscérales mènent à divers maux :

Grâce à des techniques douces (myotensives, fasciales…), votre ostéopathe cherche à éliminer les tensions et équilibrer votre corps face à cette nouvelle situation.

L’accouchement

A l’approche de l’accouchement, bébé se met en position de sortie. Tête en haut ou tête en bas, il n’y a plus beaucoup de place. Afin d’optimiser le passage de sa tête dans votre bassin, il est nécessaire que l’ensemble des articulations du pelvis soient libres. De plus, plus votre bassin est équilibré et mobile, moins vous aurez de risque de déchirure, épisiotomie, luxation coccygienne ou instruments obstétricaux. Votre praticienne investigue alors :

Il est en général conseillé de consulter un ostéopathe à la fin du 3ème mois et du 6ème mois de grossesse. Cela varie entre chaque futur maman. Vous pouvez également consulter en fin de grossesse pour préparer l’accouchement.

ATTENTION : l’ostéopathie ne se substitue pas à un suivi obstétrical et médical classique.

Prenez rendez-vous avec votre ostéopathe.