Close

27 août 2017

Lumbago, lombalgie, sciatique… Quésaco ?

mortier osteopathe lombalgie castelmoron

Le mal de dos est la maladie du siècle, qui n’a jamais entendu cette phrase ? Pire, le mal du « bas du dos » touche environ 70% de la population. Mais savez-vous réellement nommer votre mal de dos ? Au cabinet, les patients confondent fréquemment les termes lumbago, lombalgie, sciatique, sciatalgie etc. Histoire de vous aider avec ce lexique scientifique, quelques définitions s’imposent.

La lombalgie

Lombes (colonne lombaire) + Algie (douleur) = Lombalgie (douleur de la colonne lombaire)

Rien de plus simple, la lombalgie ne désigne rien d’autre que les douleurs présentes au niveau de votre colonne lombaire, soit le bas du dos. On distingue 3 types de lombalgie selon la durée de la douleur :

  • la lombalgie aiguë : la douleur dure quelques jours voire quelques semaines mais ne dépasse pas les 4 semaines,
  • la lombalgie chronique : la douleur s’installe depuis 3 mois et ne cèdent pas,
  • la lombalgie récurrente : il s’agit de l’apparition de lombalgie aiguë de manière répétitive. La différence avec la lombalgie chronique est que le patient ne présente aucun fond douloureux en dehors des crises aiguës.

Le lumbago

Lumbago = Faiblesse des reins (d’où le fameux « se faire un tour de rein » )

Il ne s’agit donc pas de définir une douleur mais d’une cause de la douleur ! En effet, le lumbago est à l’origine de la plupart des lombalgies aiguës (vous me suivez ? 😊 ). Il survient suite à un effort inhabituel, un port de charge ou un mouvement brusque. La douleur est fulgurante et subite, vous vous retrouvez parfois pliés en deux voire en quatre…

Le lumbago n’est qu’une cause de lombalgie parmi tant d’autre :

  • Les modifications physiques/corporelles, notamment la grossesse, la prise/perte de poids rapide, le vieillissement. Dans chacune de ces situations, la morphologie de votre colonne vertébrale se modifie pour s’adapter et la musculature travaille différemment. Les contraintes sur vos vertèbres et vos disques intervertébraux ne sont plus les mêmes, causant alors des douleurs,
  • Les contraintes physiques liées au travail ou à un loisir, comme le port de charge lourde répétitif, une mauvaise posture avec un poste de travail inadapté, les vibrations, les chutes répétées, les positions anatomiques inconfortables,
  • L’hygiène de vie, par exemple la sédentarité, la position sur le canapé, porter les courses et monter en voiture, jouer avec les enfants, mauvaise position pour dormir (je vois d’ici les patients dormir sur le ventre ou avec deux oreillers 😭) etc…

Partez du principe que vous devez protéger votre dos à chaque effort, qu’il soit minime ou intense. Et ça commence dès le plus jeune âge ! Faites de la prévention auprès de vos enfants, montrez-leur les bonnes positions.

mortier osteopathe lumbago letemple

La sciatique et la sciatalgie

Sciatique = nerf de la hanche / Sciatique + Algie = Sciatalgie (douleur du nerf sciatique)

Tout le monde connait la sciatique. On utilise ce terme pour définir toutes les douleurs qui proviennent du dos et descendent dans les jambes. Abus de langage quand tu nous tiens…

Le nerf sciatique est le plus gros nerf de l’organisme. Il trouve ses racines d’origine au niveau des dernières lombaires et descend dans la fesse, l’arrière de la cuisse, le mollet et le pied. Lorsqu’il est lésé, les patients peuvent ressentir différents troubles neurologiques :

  • Des irradiations, sensation de décharge électrique, de brûlure sur le trajet du nerf,
  • Des paresthésies, engourdissement ou fourmillement sur les territoires sensitifs du nerf,
  • Des difficultés motrices liées à une perte de force musculaire.

La sciatalgie est une douleur du nerf sciatique dans une des zones citées précédemment. Il n’y a pas d’atteinte organique.

Exemple : votre nerf sciatique peut être comprimé et irrité par une contracture importante des muscles fessiers, causant alors des douleurs du nerf sciatique dans la fesse et/ou l’arrière de la cuisse.

La sciatique, ou névralgie sciatique, est une atteinte d’une ou plusieurs racines du nerf sciatique. Il y a atteinte organique.

Exemple : vous avez une hernie discale lombaire qui comprime l’émergence du nerf au niveau vertébral (toujours avec moi ? 😅).

hernie discale bourran

ATTENTION : votre ostéo réalise un examen clinique précis avec des tests médicaux en cas de suspicion d’une atteinte organique vertébrale (hernie discale, protrusion, canal rachidien étroit…). En cas de doute et sans présence d’examen complémentaire, vous serez réorientés vers votre médecin.

Et la cruralgie on en parle ? Ce terme désigne une douleur du nerf crural. Ce dernier est en miroir par rapport au nerf sciatique, il chemine dans le pli de l’aine et sur l’avant de la cuisse. Les douleurs sont du même ordre qu’une sciatalgie, sauf qu’elles sont devant.

Vous connaissez maintenant la différence entre chaque terme désignant le mal de dos. Mais le plus important c’est bien entendu d’appliquer les conseils de posture que vous recevez en fin de consultation 😁 ! N’hésitez pas à prendre RDV.

 

One Comment on “Lumbago, lombalgie, sciatique… Quésaco ?

ELena TISSIER
28 août 2017 chez 21 h 35 min

Voici des infos très intéressantes et enrichissantes. Merci beaucoup Maeva pour ces précisions qui restent accessibles à tous, sans termes trop techniques et médicaux
Une patiente très satisfaite de votre intervention et de vos précieux conseils

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *