Close

15 février 2018

Chère hernie discale, pourquoi me fais-tu mal ?

hernie discale osteopathie clairac
Je fascine par ma puissance et inquiète à cause des douleurs que je provoque. Qui suis-je ? La hernie discale !
Qui ne redoute pas, en allant faire un IRM de la colonne vertébrale, d’entendre son médecin dire « On voit une hernie discale à l’étage X » ? Mais savez-vous réellement ce qu’est une hernie discale, comment elle apparaît, comment l’éviter ? A vos écrans, c’est parti pour un peu de lecture.
disque intervertebral mortier osteopathe

©mortier-osteopathe.fr

La hernie discale, qu’est-ce que c’est ?

Commençons par le commencement. La hernie discale est une affection qui touche les disques intervertébraux. Un disque intervertébral est une sorte de coussinet très résistant qui se situe entre deux vertèbres osseuses. Il est constitué de deux parties:

  • l’anulus fibrosus: il forme la partie externe du disque. Formé de fibres de collagène entrecroisées, il est très résistant aux contraintes de torsion,
  • le nucleus pulposus: il se trouve au centre du disque et est plus souple.

Le disque intervertébral joue un rôle d’amortisseur entre les vertèbres. Comme un ressort, il supporte le poids du corps ainsi que les charges ajoutées. Cela évite un tassement entre les vertèbres. Le disque permet également une meilleure mobilité de la colonne vertébrale. Il stabilise et favorise le mouvement des vertèbres les unes par rapport aux autres lorsque vous bougez.

Revenons à notre hernie… On parle de hernie discale lorsque le disque déborde du plateau vertébral (partie supérieure de la vertèbre). Plus précisement, il s’agit du nucleus pulposus qui se déplace vers la périphérie et vient pincer une racine nerveuse, entraînant des douleurs.

Le seul examen permettant de diagnostiquer une hernie discale est l’imagerie à résonance magnétique (IRM). Chez votre ostéo, des tests médicaux afin d’écarter toutes suspicions de hernie discale sont réalisés avant la prise en charge. Au moindre doute, vous êtes réorientés chez votre médecin pour faire des examens complémentaires.

protrusion hernie mortier osteopathe

©mortier-osteopathe.fr

Quels sont les symptômes de la hernie ?

La hernie discale se manifeste par deux bobos principaux:

  • une douleur vertébrale type lombalgie ou cervicalgie (cf Lumbago, lombalgie, sciatique quesaco ?). Une hernie discale débute souvent par une douleur dans la colonne vertébrale, par exemple les lombaires. Des lombalgies à répétition peuvent être le signe avant coureur de la présence d’une hernie discale, ou d’un problème discal autre. Pas de panique ! Toutes les lombalgies ne sont pas dues à une hernie discale,
  • une névralgie, type névralgie cervico-brachiale, sciatique ou cruralgie. L’exemple le plus courant est la sciatique (cf Lombalgie Lumbago), douleur qui descend le long de la jambe en partant de la fesse jusqu’au pied en passant par l’arrière de la cuisse et le mollet. Une névralgie peut se caractériser par des irradiations (décharges électriques) ou par des paresthésies (engourdissements, fourmillements, sensations de brûlure).

Les douleurs sont souvent accentuées lorsque la pression intra-abdominale augmente: toux, éternuement, défécation, port de charge.

Remarque: SIGNES D’URGENCE. Si vous avez une névralgie qui ne cède pas aux antidouleurs et anti-inflammatoires classiques, si vous présentez une paralysie (impossibilité de bouger le pied/la jambe/la main/ le bras), ou si vous avez des troubles sphinctériens (fuites urinaires ou anales) rendez-vous directement aux urgences. Votre hernie discale est devenue très importante et comprime de manière excessive votre nerf. Il faut intervenir le plus rapidement possible pour éviter des signes cliniques irréversibles.

hernie discale osteopathe clairac

©mortier-osteopathe.fr

Comment apparaît une hernie discale ?

Une hernie ne se forme pas en une journée. Il s’agit d’une déformation du disque qui se poursuit dans le temps. Vous avez la gestion de la maison, des enfants, votre boulot et en plus vous pratiquez un sport. Bref vous cumulez les contraintes sur votre dos: port de charge, ménage, position assise prolongée inadaptée, prise de poids, torsion du dos etc. Jeune et insoucient(e), pas de problème, vous pouvez cumuler et ne pas faire attention, votre dos tient le choc. Mais avec l’âge qui avance et l’élasticité des tissus qui diminue, vos disques deviennent plus fragiles. Ils supportent de moins en moins les contraintes et vous commencez à avoir des lombalgies voire des lumbagos.

Si rien n’est fait, votre disque s’use au fur et à mesure. Une protrusion commence à se former. Vous continuez de cumuler vos activités sans vraiment prendre conscience de l’état de votre dos et un jour, PAF ! La hernie discale apparaît. Ce n’est pas un drame, tant que vous êtes conscients de ça présence et que vous faites ce qu’il faut pour ne pas aggraver la situation. Beaucoup de personnes vivent avec une hernie discale sans être à l’agonie 😉

hernie osteopathe mortier aiguillon

Quelles possibilités de traitement ?

Sauf urgence, les hernies discales font l’objet d’un traitement médicale avant tout. Il débute par la prise d’anti-douleur, d’anti-inflammatoire ou de myorelaxant classique. Du repos est également prescrit. Le but est de diminuer l’inflammation présente au niveau de la racine nerveuse.

Il est également possible d’opter pour le port d’une ceinture lombaire. Cette ceinture permettra alors de soutenir et diminuer les contraintes présentes sur le dos lors des efforts.

Un traitement par kinésithérapie est préconisé pour renforcer la musculature dorsale et les abdominaux. Le but est de maintenir au maximum la stabilité rachidienne pour éviter les récidives.

L’ostéopathie peut également être bénéfique. Nous travaillons essentiellement sur la posture afin de limiter au maximum les contraintes subis par le disque.

 

L’opération d’une hernie, on en parle ?

L’acte chirurgical est envisagé dès lors que le traitement médical a échoué, ou en cas d’urgence (paralysie etc). Le but de cette intervention est d’enlever la hernie discale, afin de supprimer la compression des racines nerveuses.

En pratique, le neurochirurgien fait une antaille de 3/4 cm de long environ au niveau de l’étage vertébral concerné. Il réalise ensuite une ablation de la hernie, soit du morceau de disque qui dépasse et qui comprime les racines nerveuses.

Suite à cette intervention, une rééducation spécifique est primordiale pour la bonne cicatrisation du disque et une reprise normale de vos activités. Vous devrez limiter les positions assises prolongées, la marche intense, les longs trajets en voiture, le port de charge… pendant quelques semaines. De la kiné pour muscler votre dos et vos abdominaux est également souhaitable. Le praticien vous indiquera également les bonnes positions à prendre afin d’éviter une récidive.

hernie discale osteopathe onneins

Mieux vaut prévenir que guérir !

Et oui ! On ne vous le répète pas assez, protégez votre dos ! Les mauvaises habitudes ont la vie dure mais pour éviter l’apparition d’une hernie discale ou minimiser le vieillissement de votre colonne vertébrale, soyez plus attentifs:

  • la posture: gardez le dos droit, que vous soyez assis ou debout, redressez vous. Pour porter une charge, pensez à bien plier les genoux et à pousser dans vos jambes pour soulever. Vous ne devez pas tirer avec les bras ou le dos pour porter du poids.  Pensez à bien vous positionner en voiture. Préférez un sac à dos porté sur les deux épaules, plutôt qu’un sac à main. Mesdames, choisissez des talons moins hauts (environ 4/5 cm) pour éviter l’hyperlordose lombaire et cervicale, vous diminuez ainsi les douleurs de dos et les contraintes sur les disques intervertébraux,
  • l’activité physique: pratiquez une activité physique permet d’entretenir votre musculature. Prêtez une attention particulière à l’échauffement et aux étirements pour garder une musculature souple et solide. Le gainage est un exercice parfait (s’il est bien réalisé) pour muscler votre sangle abdominale et vos muscles du dos en profondeur,
  • le travail: accordez vous des pauses. Votre employeur préfère un salarié en forme qui fait bien son boulot, plutôt qu’une personne fatiguée, qui se blesse et qui est en arrêt de travail. Si vous êtes assis toute la journée, prenez le temps de vous dégourdir les jambes et d’adapter votre poste de travail. Pour un travail manuel, pensez à utiliser vos jambes pour le port de charge et à vous étirez quand vous sentez la fatigue arriver.

Vous trouverez prochainement un article sur les bonnes postures à adopter dans la vie quotidienne. Plus d’excuse après ça !

N’hésitez pas à prendre RDV pour soulager les douleurs liées à votre hernie discale. Posez toutes vos questions sur ma page facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *